DOSSIER : BIEN CHOISIR SES BOULES DE PÉTANQUE.

Publié le par OBUT BEZIERS

Peu importe la boule si le bras n’est pas bon ? Pas si sûr. Au-delà du coup de cœur, le choix d’une boule correspond à une série de réponses simples. Matériau, diamètre, poids : encore faut-il se poser les bonnes questions.

 

COMMENT-CHOISIR-SES-BOULES.jpg

 

Quelles boules choisir ? Quel prix y mettre ? Du simple joueur du dimanche à la terreur des boulodromes, le choix des boules peut se faire entre des dizaines de modèles. Quel que soit votre niveau, le choix des boules est fondamental. Rappel de quelques principes de base…

Dilettante ou passionné ?

Si vous êtes un joueur occasionnel, si vous jouez parfois dans le jardin, avant l’apéro, ou bien si vous attendez les grandes vacances pour défier les voisins de caravane à heures fixes, contentez-vous de boules de loisir. Beaucoup moins chères que les autres (à partir de 20 € la triplette), elles sont souvent chromées et ont l’avantage de ne pas rouiller et de n’exiger aucun entretien particulier.


En revanche, elles ne sont pas tenues de respecter le cahier des charges de la Fédération. Conséquences : les boules de loisir ne sont pas toujours marquées au nom du fabricant avec un numéro de série, elles peuvent être trop légères (moins de métal, c’est moins cher…) ou mal équilibrées car lestées avec de la terre ou du sable.
Si vous êtes un joueur plus assidu, un passionné ou un champion, vous élirez donc des boules de qualité supérieure, conçues pour répondre à des exigences techniques plus précises (voir tableau indicatif en fin d’article).

Poids plume ou poids lourd ?

Une personne grande et forte retiendra bien sûr des boules plus lourdes qu'un individu petit et

fin. Mais pour le reste, là encore, c’est chacun… à sa main. Le critère de poids est plus de l’ordre de la sensation personnelle que de la règle d’or : certains pointeurs aiment avoir du poids dans la main, à l’inverse les tireurs peuvent avoir intérêt à user de boules légères, pour se fatiguer moins vite…
À titre indicatif, retenez qu’un homme de 1,82 m et 82 kg choisira des boules de 700 g, tandis qu’une femme de 1,65 m et de 58 kg optera pour des 670 g. À savoir : le poids d’une boule varie entre 650 et 800 g. À vous de tester le poids avec lequel vous vous sentez le mieux.

 

Mimine ou poigne de fer ?

 

Pour connaître le diamètre de la boule qui conviendra à votre main, mesurez la distance, main ouverte, entre le pouce et le majeur. Au nombre obtenu correspond, par convention, un diamètre compris entre 70 et 80 mm.

À titre d’exemple, si vous obtenez 16 cm, le diamètre de votre boule doit être de 71 mm. Pour une mesure de 22 cm, il se situera entre 75 et 77 mm. À noter que, à haut niveau, les tireurs ont tendance à choisir des boules légèrement plus grosses, afin d’avoir une surface de contact plus importante, tandis que les pointeurs choisiront des boules plus petites, afin d’avoir moins de chances d’être touchés. Mais vous rencontrerez nombre d’exceptions à cette règle sur les terrains.

MAIN

 

Gros dur ou âme tendre ?

Le choix de la dureté des boules que vous allez acheter est étroitement lié au type de jeu qui est le vôtre. Déterminez votre profil à l’aide du repère ci-dessous et choisissez la dureté adéquate. On distingue trois types de boules qui correspondent aux trois postes possibles dans une triplette.

 

Les boules dures
Elles rebondissent plus sur le sol ou sur une autre boule, mais sont d’une solidité à toute épreuve. Elles sont destinées aux pointeurs.

 

Les boules tendres
Elles rebondissent moins sur sol dur et reculent moins lors d’un carreau, mais elles se marquent plus aux chocs. Elles sont destinées aux tireurs. Les boules tendres ont une durée de vie plus faible et paradoxalement un prix plus élevé.

 

Les boules semi-tendres
Ce sont des boules polyvalentes, à mi-chemin entre les boules dures et tendres. Elles offrent un compromis idéal pour les milieux.

 

 La dureté des boules

 

Type de joueur : pointeur
Mission : assurer le point
Dureté : boule dure/meilleure approche
Striage : oui/meilleure accroche au sol à l’impact, effets facilités

 

Type de joueur : milieu
Mission : pointer ou frapper
Dureté : boule semi-tendre/rebond moindre
Striage : non/lâcher de boule plus franche

 

Type de joueur : tireur
Mission : frapper
Dureté : boule tendre/compromis
Striage : au choix

 

Acier inox ou carbone ?

Toutes les boules sont en acier. La plupart du temps, il s’agit d’acier inoxydable ou d’acier au carbone. La différence se situe dans le prix, la durée de vie et, dans une moindre mesure, l’esthétique. L’acier au carbone est doté d’un filtre anticorrosion qui s’use au fur et à mesure des parties et nécessite un entretien régulier à l’huile. Il offre un toucher rugueux et son aspect mat ne manque pas d’élégance.
L’acier inoxydable (inox), comme son nom l’indique, ne rouille pas et reste brillant au fil du temps. Il offre un toucher doux et satiné. Considéré comme la “Rolls des aciers”, il ne nécessite qu’un simple coup de chiffon en guise de nettoyage et possède la longévité la plus longue.

 

Le striage : utile ou joli ?

Le striage a pour but d’améliorer la prise en main de la boule, donc de faciliter les lancers avec de l’effet et renforcer l’accroche au sol à l’impact sur le terrain. Ce type de boule est particulièrement recommandé pour les pointeurs, alors que les boules lisses et sans stries sont plutôt recommandées pour les tireurs, car le lâcher est plus franc. Un striage original vous permet aussi de repérer vos boules plus facilement sur le terrain.

 

Plus d'informations sur les sites des fabricants


- OBUT : site Web

 

Dossier réalisé par la rédaction du magazine Boulisme.

Photos : © Marc Pheulpin/DR.

 

Publié dans INFORMATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article