OBUT SES CHAMPIONS AU CORA DE VILLERS-SEMEUSE.

Publié le par OBUT BEZIERS

Les champions du monde en démonstration à Cora Villers-Semeuse.

 

Un grand moment sportif, populaire et convivial.

 

Philippe QUINTAIS et Bruno LE BOURSICAUD ont créé l'événement en participant samedi 11 décembre à une animation inédite au sein de l'hypermarché Cora de Villers-Semeuse, dans la banlieue de Charleville-Mézières (Ardennes). Ambiance garantie.

"Moi, je veux jouer avec Bruno, le champion du monde." Jérôme est venu spécialement pour l'occasion. Comme des centaines d'autres visiteurs qui vont camper autour du carré d'honneur aménagé dans la galerie marchande du Cora Villers-Semeuse il veut voir les champions de pétanque dans leurs œuvres, voire ferrailler avec eux. Les parties se jouent en sept points, boules noires (QUINTAIS) contre boules blanches (LE BOURSICAUD). Autant dire que le temps est compté, mais les spectateurs se régalent. Et les dédicaces défilent - près de 700 affiches signées dans la journée ! - avec une animation rondement menée par Marc ALEXANDRE.

 

"On est des killers !"

La plupart des spectateurs-joueurs choisissent l'un ou l'autre des champions pour participer, mais certains des visiteurs, souvent néophytes, optent pour l'affrontement direct contre QUINTAIS et LE BOURSICAUD réunis. "On est des killers", s'exclame ainsi David, venu l'un de ses potes, pour défier les deux monstres sacrés. L'affaire ne durera pas longtemps, mais David repartira ravi, photos en boîte, et autographes en main.

 

Gamelles contre sapins

Marchand d'ustensiles de cuisine dans la galerie marchande Jimmy a trouvé son adversaire du jour sur le parking, où Jonathan vend des sapins. Pour le marchand de casseroles ça ne va pas tarder à sentir précisément le sapin, mais les compères improvisés se seront offert un joli souvenir aux côtés des duettistes mondiaux.
Pour Stéphane DE RANGO, le directeur du Cora Villers-Semeuse, et son adjoint Yannick VALENTIN, responsable de ce projet pétanque, la satisfaction était complète. "Mon collègue d'Haguenau m'a téléphoné vendredi matin, car il avait appris la venue des champions du monde de pétanque sur internet, confie Stéphane DE RANGO. Et il se demandait bien pourquoi nous avions voulu créer l'événement de la sorte. La réponse est là, avec ce très nombreux public, présent tout au long de la journée."

 

Hip, hip, hip... Cora !

"Je suis vraiment époustouflé par le niveau de jeu fourni par ces deux joueurs, car la démonstration s'est étalée sur près de 7h 30, ajoute Yannick VALENTIN, et quelle prestation! Le plus c'est également la disponibilité et la gentillesse de ces champions. Photos, dédicaces, conversations amicales. Ils ont vraiment joué le jeu à tous points de vue, et montré combien ils respectaient leurs admirateurs."

 

Dans les coulisses de Cora Villers-Semeuse

Terrain labellisé "Barré-Neufmanil". _ Le terrain de démonstration portait la griffe de la famille BARRE, Romain et son père Jean-Claude, qui ont apporté leur expérience de joueurs de haut niveau, pour que l'opération se déroule dans les meilleures conditions. Des jeunes de leur club de Neufmanil ont même fait le déplacement pour défier les champions.



 

Regrets. _ Dans l'ambiance euphorique de cette réussite Marc ALEXANDRE, le speaker bien connu, apportait toutefois un bémol. "Je regrette l'absence de représentants du Comité de pétanque des Ardennes, indique l'animateur bourbonnais. J'ai pourtant contacté Jean-Claude MAILLET, le président départemental, mais personne n'a pointé le nez. C'est dommage de louper ce genre d'opportunité, car ça n'est pas tous les matins que l'on a à la porte de chez soi les plus grands joueurs mondiaux."

La Boule OBUT présente. _ Cadeaux et signalétique à l'appui la Boule OBUT était associée à cette opération promotionnelle. La marque avait même détaché sa représentante Nord-est et Luxembourg, Audrey ZIMMERMAN. Laquelle s'est chargée des relations humaines et de l'accueil du public, dans les coulisses de la démonstration des champions.

 

 

 

Source du site www.boulistenaute.com

Publié dans INFORMATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article